Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez

http://ciudadjuarezlesdisparues.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Jean-Pierre Brault et Thierry Planche

Cuidad Juarez, Mexique, 400 meurtres d'une cruauté inimaginable...

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

HESTER VAN NIEROP

Par Jean-Pierre Brault et Thierry Planche :: 18/04/2008 à 16:34 :: Général

 

Elle s'appelait Hester Van Nierop.

Elle aimait les voyages, la peinture, l'art, les livres et venait d'achever ses études d'architecture. Jolie et brillante intellectuellement, elle était de ces filles dont tout le monde se souvient; sans doute parce qu'elle avait cette qualité rare d'être spontanée et naturelle dans ses relations avec les autres. Dans sa quête pour comprendre et étudier la construction des grands édifices, Hester devait se rendre aux États Unis, Mais avant ça, elle avait voulu rejoindre sa soeur Melissa au Mexique qui s'occupait alors bénévolement de la protection des tortues de mer sur la cote pacifique.

A la fin de son séjour, elle décida de passer par Cuidad juarez pour gagner la frontière nord américaine. Mais là bas, dans cette ville infernale, l'attendait un monstre froid, complètement indifférent aux souffrances et aux peurs de sa proie.

Le 20 septembre 1998, Hester Van Nierop a été retrouvée nue, étranglée à l'aide d'une serviette de toilette, sous le lit d'un hôtel ordinaire en plein centre ville, à une centaine de mètres à peine de l'un des ponts internationaux menant à El Paso. A quelques jours près, elle aurait eu 28 ans. Hester fut l'exception, autrement dit la seule victime occidentale parmi tous les crimes de femmes perpétrés à Cuidad juarez.

Si la mort de cette jeune néerlandaise attira un peu plus l'attention des organisations de défense des droits de l'homme et des médias sur cette cité maudite, elle prouva surtout l'incompétence et le je m'en foutisme de ses autorités. Car malgré un portrait robot du principal suspect qui correspondrait à un dangereux criminel en série, malgré les pressions internationales et les instances de la famille d'Hester qui se rendit plusieurs fois à juarez, l'assassin court toujours. Et le plus invraisemblable, selon certains dires, c'est qu'il habiterait encore à Cuidad juarez ou dans ses alentours.

Lassés de la langue de bois des autorités de cette ville, les parents d'hester ont crée une association ( www.hester.nu ) pour condamner ces crimes en série. Une lutte qu'ils ont uni aux autres associations mexicaines afin que le monde sache et se souvienne.

Thierry et moi voulons remercier les parents d'Hester d'abord pour les photos, ensuite pour tout ce qu'ils ont fait pour faire connaitre le cauchemar de ces gamines qui meurent ou disparaissent à Juarez. Par leur association, ils expriment la voix de centaines de familles qui attendent toujours que les choses bougent. Madame, monsieur, de votre tragédie, j'espère qu'il sortira une lueur d'espoir, quelque chose de bon, Thierry et moi voulons le croire. Que Hester repose en paix et nous donne tous la force dont nous avons besoin pour poursuivre notre lutte.

  Jean Pierre brault. 

                                                                          

 

 

                                                                                                                                  

                              

 

 

 

 

 

                                      

 

Copyright © Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez - Blog créé avec ZeBlog