Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez

http://ciudadjuarezlesdisparues.zeblog.com/

Calendrier

« Octobre 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Jean-Pierre Brault et Thierry Planche

Cuidad Juarez, Mexique, 400 meurtres d'une cruauté inimaginable...

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

DIANA WASHINGTON VALDEZ

Par Jean-Pierre Brault et Thierry Planche :: 10/10/2007 à 8:42 :: CIUDAD JUAREZ septembre 2007

 

Diana Washington Valdez. (photo: Thierry Planche /09/2007). 

 

      Interdite de séjour à Cuidad Juarez et menacée de mort depuis ses révélations fracassantes sur les narcojuniors, ces gosses de riches qui kidnapperaient ces filles pour les violer et les tuer, Diana Washington Valdez ne se contente pas de narrer l'horreur, elle balance, elle accuse, donne des noms, même les plus intouchables, les plus incroyables. Journaliste enquêteuse au El Paso Times, puisant parfois ses informations au sein même du FBI, elle incrimine depuis le début ces fils de bonne famille juarence d'être à l'origine de tous ces crimes. Des sortes de safari, de " chasses aux biches " qui leur permettraient de renforcer leur solidarité et de démontrer leur pouvoir à force d’impunité. Ici, sa théorie ne fait pas l'unanimité mais tout le monde salut le courage et la détermination de cette femme hors du commun. Le fait que nous ayons pu louer un avion aux Fédéraux mexicains pour retrouver notre hacienda semble lui avoir plu. Concernant celle-ci, il est difficile d'avancer quoi que ce soit car nous avons travaillé que sur des rumeurs difficilement exploitables. Elle nous a néanmoins promis de se renseigner et nous pouvons être sûr qu'elle le fera. Si elle admet que des disparues refont surfaces, il n'y en aurait pas tant que çà contrairement à ce que nous annoncent les autorités de Juarez qui semblent pas mal désinformer les médias depuis quelques années. Comment croire la police mexicaine jusque là inefficace et corrompue qui vous dit avoir retrouver presque toutes ces disparues, (plus de 4500, chiffre confirmé par la Commission des droits de l'homme du Mexique, alors que la disparition d'une personne dans cet état ne donne lieu à aucune investigation), on croit rêver !

 

  Diana Washington Valdez est une journaliste primée qui a contribué à de nombreux articles dans des quotidiens du Nouveau Mexique, de Californie et du Texas. En 2002, ses chroniques sur les meurtres de femmes " Death stalks the Border " - la mort rôde aux frontières - publiées dans El Paso Times, lui valurent une nomination pour le prix Pulitzer.
Elle reçut une récompense de premier plan décernée par les Editeurs Associés de Presse Texans. Diana Washington Valdez est considérée comme l'une des expertes les plus compétentes des " fémicides " de Juarez, de la politique mexicaine et du trafic de drogue.

L'Institut Hispanique du Bloc l'a proclamée Latina Leader, lui décernant la récompense des Médias pour le travail effectué sur les meurtres de femmes. En 2006 elle a reçu le prix de la personnalité de l'année par l'association des travailleurs sociaux en association avec le groupe de presse texan attribué au journalisme faisant avancer la justice sociale.

Son livre sur les meurtres de femmes Cosecha de Mujeres : safari en el desierto Mexicano, fut publié en espagnol en 2005 par Oceano de Mexico et Oceano de Espana et fut cité en 2006 par l'Ulysses Lettre Award en relation avec le reportage international. Harvest of Women : safari in Mexico, publié en anglais par Peace at the Border, représente 7 années d'enquêtes.

En 1998,  Diana Washington Valdez fut choisie pour participer au Programme nord-américain d'association d'échange journalistique, choisissant le Mexique comme pays d'accueil. Elle a collaboré à de nombreux projets concernant les sujets frontaliers entre les Etats Unis et le Mexique qui donnèrent lieu à des publications et à des documentaires diffusés aux Etats Unis, au Mexique, en Espagne, en grande bretagne, en Pologne, en Autriche, au canada et en Allemagne. Au fil des années elle a reçu de nombreuses récompenses journalistiques.

Diana Washington Valdez enseigne aussi les sciences politiques à El Paso. Elle est également membre des Reporters d'Investigation et Enquêteurs, du Comité de protection des journalistes, de Reporters sans Frontières et de l'Association Nationale des journalistes hispaniques. Vétéran de l'armée américaine, elle avait alors accès aux documents top secrets.

 

suite CLIQUEZ dans le cadre de gauche sur PAGE SUIVANTE.

 CONTACT  E-mail.     villa63@hotmail.com

Copyright © Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez - Blog créé avec ZeBlog