Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez

http://ciudadjuarezlesdisparues.zeblog.com/

Calendrier

« Octobre 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Jean-Pierre Brault et Thierry Planche

Cuidad Juarez, Mexique, 400 meurtres d'une cruauté inimaginable...

Blog

Catégories

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

EL PASO TIMES

Par Jean-Pierre Brault et Thierry Planche :: 08/10/2007 à 17:12 :: CIUDAD JUAREZ septembre 2007

   Au El Paso Times, nous rencontrons d'abord la reporter Louie Gilot, bien plus prudente dans ses propos que la très médiatique Diana Washington Valdez qu'elle remplace depuis que celle-çi a été menacée de mort à Ciudad Juarez. Louie nous parlera pourtant sans détours et n'esquivera aucune question. Actuellement, elle se bat pour faire libérer de prison un de ces faux coupables que la police mexicaine a le don de trouver pour faire croire qu'elle fait quelque chose. au sujet de notre affaire, elle veut cependant remettre les pendules à l'heure. " Il n'y a  pas eu 400 meurtres de femmes perpétrés par un ou des mêmes assassins, comme le présentent certains non avertis. Les crimes sont multiples, et seulement une centaine sont de type sexuel." Ceux là, et encore pas tous, auraient été commis par des druglords ( barons de la drogue ), sous l'emprise de l'alcool et de la cocaïne lors d'orgies dans leurs somptueuses haciendas. Il y aurait quand  même eu une justice, puisque ces hommes se seraient entre-tués ou l'auraient été par la police. Depuis 2002, il n'y a pas eu un seul crime sexuel sur ces ouvrières ou ces étudiantes. La plupart  des crimes actuels   sont le fait  de la prostitution ou dû aux violences domestiques, et il n'y en a pas plus que dans n'importe quelle ville américaine. " - Oui, mais et les disparues ? " Il ne resterait que 48 dossiers non résolus. Il semblerait que beaucoup de ces filles soient passé clandestinement aux États Unis ou qu'elles aient fugué avec un petit copain. D'ailleurs certaines refont surface, même des années après leurs disparitions, bien vivantes. Les dires de Louie Gilot confirment ce que nous avons pu constater sur le terrain au sujet de ces disparues, à savoir qu'il n'existe pas  des centaines de tombes clandestines tout le long de cette frontière. D'ailleurs, les équipes de bénévoles et les familles qui les cherchaient autrefois ont toutes arrêté de le faire. J'ai dû être le dernier à trouver des os dans ce désert. Malgré ce discours rassurant et ce que nous avons pu observer, Thierry et moi avons   encore quelques doutes   et nous savons avant même d'aller la voir, que Diana Washington Valdez ne va pas les dissiper.

 

 

 Vue aérienne de la prison de Juarez.

suite CLIQUEZ dans le cadre de gauche sur PAGE SUIVANTE.

CONTACT  E-mail.     villa63@hotmail.com

Copyright © Sur la piste des disparues de Ciudad Juarez - Blog créé avec ZeBlog